RENOUÉE JAPONAISE

La renouée japonaise est déjà bien établie dans plusieurs secteurs de notre municipalité. Introduite en Europe et en Amérique du Nord pour ses vertus ornementales, elle a fait son apparition au Québec à la fin du 19e siècle. Elle est devenue une envahisseuse redoutable, difficile à éradiquer et s’étend rapidement dans nos jardins et en bordure de rivières.

Voici une fiche qui vous renseigne sur cette espèce très envahissante ainsi que sur les moyens de l’éliminer.

FICHE RENOUÉE JAPONAISE

 


BERCE DU CAUCASE

Introduite au Québec à la fin des années 1970 comme plante ornementale, la berce du Caucase est aussi une plante envahissante et toxique. Peu vendue, elle a toute de même fait son chemin par le don de graines entre horticulteurs. Les populations ont, notamment en bordure des cours d’eau, explosé à la fin de la décennie 2000, ce qui est problématique, car la sève de cette plante peut causer de graves brûlures. Nous vous invitons à consulter le site Web du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques ainsi que la fiche ci-jointe pour de plus amples informations. Nous soulignons que le ministère vous invite à compléter un formulaire afin de signaler sa présence.

FICHE BERCE DU CAUCASE

 


MALADIE DE LYME

Attention aux tiques

La maladie de Lyme est causée par la bactérie Borrelia burgdorferi (Bb) qui peut être transmise à l’homme par la piqûre d’une tique infectée. Ces tiques se trouvent dans les forêts, les zones boisées et les herbes hautes. Des populations de tiques, présentes aux États-Unis depuis plus de 30 ans, sont maintenant établies au Québec depuis 2008. Le réchauffement climatique permet à la tique d’élargir son territoire vers le nord et avec la proximité de plusieurs États américains, il n’est pas surprenant qu’elle se soit établie dans nos régions, principalement la Montérégie et l’Estrie.

Avant 2010, moins de 14 cas par année étaient déclarés dans la province. En 2015, 160 cas de maladie de Lyme ont été rapportés. Par le fait même, le nombre de personnes qui ont contracté l’infection ici a aussi augmenté.

Une fiche du CIUSSS de la Montérégie-centre vous informe comment prévenir la piqûre de tiques, identifier et retirer les tiques et consulter s’il y a lieu.

FICHE MALADIE DE LYME